WordCamp Paris 2018 : Retour sur les 10 ans de cet événement !

WordCamp Paris 2018 : Retour sur les 10 ans de cet événement !

On l'attend chaque année, c'est sans doute l'événement majeur de l'année pour la communauté WordPress en France.

Vous voyez de quoi je parle ?

Et oui, il s'agit du WordCamp Paris.

En 2018, ce dernier se tenait à La Maison des Associations de Solidarité de Paris, dans le 13ème arrondissement.

Rien à voir pour le coup avec le WordCamp Paris 2016 qui était beaucoup plus grand et avec deux salles de conférences. Nous sommes donc revenu à un plus petit WordCamp ce qui apporte son lot d'avantages et d'inconvénients.

Pour rappel, les WordCamp sont des événements organisés aux 4 coins du monde par la communauté WordPress avec pour but d'échanger autour de notre CMS préféré.

Tout d'abord, avant de rentrer dans le vif du sujet et vous faire un retour, je souhaitais remercier les organisateurs ainsi que tous les bénévoles sans qui cet événement n'aurait pas eu lieu.

Le choix du programme a été une étape difficile, j'ai moi même contribué au vote pour le choix final des conférences, et je peux vous dire que ce n'était pas une mince affaire. Il y avait énormément de propositions de conférences, toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Seul bémol pour ma part, j'aurai aimé assister à une conférence dédié au e-learning, mais aucune d'entre elles n'a été sélectionnée.

Jour J.

8h30, à l'arrivée, nous sommes reçus par les bénévoles qui nous donnent les goodies offerts par les sponsors du WordCamp.

C'est également l'occasion de revoir certaines têtes qu'on connait déjà avant le début des conférences.

Julio ouvre le bal

Vous souhaitez animer votre première conférence mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

C'est justement le but de la première conférence de la journée "Comment (ne pas) proposer une conférence et faire ses slides" de Julio Potier.

Julio était lui même organisateur de l'événement, il est connu dans la communauté pour être un expert en sécurité WordPress, co-fondateur de WP Média (société derrière la célèbre extension WP Rocket) et serial orateur.

Crédit photo : Christophe Perrin / CC BY

Sa présentation avait pour but d'encourager les membres de la communauté à devenir orateur, à travers un certain nombre de bonnes pratiques autour des slides, le tout avec la touche d'humour habituelle qu'on lui connait.

En espérant que cela pousse de nouvelles têtes à venir à leur tour proposer des conférences pour apporter encore plus de richesse et de variété à ces événements.

Comment respecter le droit français et européen en matière de numérique

Toujours un peu de mal à y voir clair parmi les obligations légales lorsque vous effectuez la conception d'un site web ?

Et bien cette présentation est faite pour vous !

Je dois dire qu'au départ, la conférence "Je code, tu codes, nous codons… et le code civil dans tout ça ?" de Frédérique Game ne m'intéressait pas plus que ça sur le papier…

Crédit photo : Christophe Perrin / CC BY

Et bien je dois reconnaître que j'avais sacrément tort.

Elle nous a offert sans doute la conférence la plus complète de ce WordCamp, un travail impressionnant pour nous faire comprendre quelles sont nos obligations légales en tant que freelance, agence web ou designer par exemple.

On peut par exemple citer les mentions légales, les conditions générales de vente et d'utilisation. L'arrivée du RGPD, la nouvelle réglementation européenne en matière de protection des données. Le droit d'auteur, les différents droits d'utilisation pour les images, etc.

Je vous invite donc à feuilleter les différents slides de sa présentation.

Auditer un site web comme un chef

Avant de vous engager sur un nouveau projet existant, il y a des étapes à respecter pour ne pas arriver en terre inconnu.

Tel est l'objectif de l'audit qui permet de tirer un premier bilan de santé d'un site web.

Cette conférence était animé par Jean-Baptiste Audras, directeur technique de l'agence Whodunit, et contributeur dévoué de WordPress (traductions, responsable de la version 4.9.5 de WordPress, etc).

Crédit photo : Christophe Perrin / CC BY

À travers le personnage de Jean Philippe Audit, JB nous montre pas à pas sa méthode pour effectuer des audits de sites web WordPress. Il s'agit d'un audit non technique, à réaliser avant de conclure une collaboration avec le client avant de mieux connaître l'état actuelle du projet.

Ainsi, on essaye d'avoir les indispensables versions de WordPress, des extensions et thèmes. On observe l'aspect de la sécurité, l'hébergement (quelle version PHP ?), les performances et le SEO de manière très succincte.

Il s'agit de faire un audit de 2h maximum afin d'avoir un bilan de santé.

J'ai trouvé cette conférence plutôt intéressante, l'audit est un outil important qu'on ne doit pas négliger, Jean-Baptiste nous donne plein de petits conseils utiles.

Vous pouvez retrouver sa présentation "Auditer un site web comme un chef" sur son site.

Gutenberg, le futur de la création de contenu dans WordPress

Puis est venu sans doute la conférence la plus attendue, celle concernant Gutenberg, le prochain éditeur de contenu de WordPress qui propose une approche par bloc.

Longtemps sujet à polémique, le projet Gutenberg a poursuivi sa route, et devrait voir le jour lors de la version 5.0 de WordPress surement disponible pour le mois de mai.

Le travail réalisé par l'équipe est impressionnant, c'est une évolution majeure de notre CMS, avec l'utilisation de technologies modernes tels que React. Cela pousse WordPress et sa communauté à se mettre à jour et à ne pas hésiter à remettre en question certaines gros aspects de ce dernier.

La présentation de Gutenberg par Riad Benguella, développeur web chez Automattic a été de très grande qualité. Il a très bien résumé les tenants et aboutissants du projet. Il a effectué une démonstration en live de l'outil avec la création d'un article dédié à la ville d'Oran située en Algérie. Nous avons pu voir à l'oeuvre les blocs de citation, de texte, d'images, de vidéo, etc, ainsi que la réutilisation de blocs sauvegardés.

Crédit photo : Christophe Perrin / CC BY

J'ai donc beaucoup apprécié cette présentation, il a même terminé avec toutes les idées reçus véhiculés à propos du projet afin de démystifier ces dernières.

Riad a ensuite enchaîné avec son atelier orienté développement où on en apprenait davantage sur les rouages techniques de Gutenberg.

Je vous invite à lire l'article de Riad "Mon premier WordCamp en tant que speaker" afin de retrouver sa présentation.

Et si on passait en revue les points faibles de WordPress ?

On passe beaucoup de temps à évangéliser WordPress auprès de nos clients, les développeurs que nous rencontrons, etc.

Mais bien souvent, on ne fait que vanter les qualités de ce CMS sans jamais se remettre en question et en connaître les points faibles.

C'est là qu'intervient Amaury Balmer, directeur de l'agence web Be API (leur nouveau site vaut le détour), et co-fondateur de l'association WordPress en France.

Crédit photo : Be API / CC BY

J'ai trouvé sa conférence très pertinente (bien qu'un peu trop orienté clients grand compte).

Ainsi, Amaury est parti du principe que chaque point fort du CMS peut être également considéré comme un point faible.

En effet, 30% des sites web propulsés par WordPress, cela en fait un CMS à risque en terme de sécurité car jugé très intéressant pour les pirates.

Énormément d'extensions disponibles sur le marché, mais combien peuvent se vanter d'être maintenu à long terme ?

Le multilinguisme, il existe beaucoup d'extensions de qualité, mais le fait de manquer d'un support natif entraîne des difficultés énormes pour chaque extensions souhaitant être compatible avec d'autres extensions de l'écosystème, un casse tête sans nom.

etc, etc, vous l'aurez compris, il y a matière à réfléchir.

Je vous invite à retrouver les slides d'Amaury.

PS : Mention spéciale sur le design magnifique de la présentation (c'est pourtant pas commun de voir du jaune sur le web), ainsi que les illustrations, photos au top.

Construire le MVP d’une startup avec WordPress, c’est possible !

Envie de lancer un nouveau projet novateur mais vous ne savez pas par où commencer ?

Pourquoi ne pas débuter avec un prototype minimaliste ?

Connaissez-vous le MVP ?

MVP signifie Minimum Viable Product, c'est à dire Produit Minimum Viable en français. En clair il s'agit d'un prototype, d'une version alpha qui se concentre sur le minimum afin de tester l'application d'une idée.

C'est là que Tony Archambeau, l'orateur intervient, il est entrepreneur, consultant et développeur web.

Crédit photo : Christophe Perrin / CC BY

Il nous explique que la force de WordPress, c'est de pouvoir lancer un prototype de manière extrêmement rapide.

Dans le but d'aboutir à la création d'une voiture par exemple, Il est préférable de construire d'abord un skateboard, puis une trottinette, puis une moto, puis une voiture, plutôt que de créer d'abord une roue, puis un châssis, puis un moteur, etc. L'idée est qu'il est préférable d'abord d'obtenir un produit à chaque fois utilisable, qui puisse se vendre avant de passer à la prochaine étape.

Tony a également mené une petite étude, il a sélectionné une liste de cent nouvelle startup qui se créent et s'est amusé à vérifier si il était techniquement possible de réaliser le projet numérique de cette startup avec WordPress. Il est arrivé au chiffre de 52% si je me souviens bien, soit près de la moitié, impressionnant.

Cette conférence m'a paru intéressante car elle confirme que WordPress est un formidable CMS couteau suisse. Il peut s'adapter sans difficulté à énormément de types de site web possible tels que :

  • Vitrine
  • E-commerce
  • Blog
  • E-learning
  • Institutionnel
  • Portfolio
  • Intranet
  • Communautaire
  • etc

Je vous conseille de lire l'article "Construire le MVP d’une startup avec WordPress" qu'il a publié et qui explique davantage sa conférence.

Dette technique et WordPress : faire les bons choix

Comme l'explique si bien Daniel Roch, consultant WordPress & SEO et fondateur de l'agence SeoMix, la dette technique, ce sont tous les choix que l'on fait et qui auront un impact en terme de contraintes ou coût ultérieur.

Crédit photo : Christophe Perrin / CC BY

Cette dette technique est donc difficilement évitable, mais il existe tout un tas de procédés qui devraient nous permettre de la réduire au maximum, et c'est ce que nous explique Daniel.

Ce que je retiens surtout de cette présentation : Prendre du recul, se poser les bonnes questions, essayer de travailler de la manière la plus légère et le plus en accord avec le coeur de WordPress possible.

Les 10 leviers à optimiser en 2018 pour votre SEO

Place ensuite à la seule conférence orienté référencement SEO animé par Nicolas de CreaNico qui nous a fait le plaisir de nous présenter 10 leviers d'optimisation pour notre SEO.

Crédit photo : Christophe Perrin / CC BY

N'étant pas un grand connaisseur en matière de référencement, cette conférence m'a beaucoup intéressé.

On peut résumer ces 10 points suivants de la manière suivante :

  1. La structure de WordPress
  2. Un site mobile / AMP
  3. Un certificat HTTPS
  4. L’expérience utilisateur (« UX »)
  5. Les 4 questions auxquelles il faut répondre en quelques secondes
  6. Les méta-données
  7. Les contenus
  8. Le partage sur les réseaux sociaux
  9. Le maillage interne
  10. Les maillages externes

C'est donc plutôt intéressant pour des non initiés de savoir sur quel domaine spécifique se concentrer pour cette année. Ca permet d'éviter l'erreur classique de vouloir apprendre et appliquer 36 techniques SEO en même temps.

What else ?

Le gâteau d'anniversaire énorme à la fin de la journée valait le détour, ainsi que les cheesecakes qui étaient très bon (cela contraste avec le déjeuner un peu raté).

On souhaite donc un joyeux anniversaire au WordCamp Paris qui fête ses 10 ans !

Crédit photo : Be API / CC BY

C'est toujours agréable de parler à des membres de la communauté WordPress, d'en savoir plus sur leurs projets. On peut juste regretter le manque d'espace en dehors de la salle de conférence, on se marchait un peu dessus.

Je n'ai pas participé aux ateliers, et à certaines conférences, c'est pourquoi je ne les ai pas mentionné dans cet article, je compte sur d'autres blogueurs pour nous donner un retour d'expérience sur ces derniers 🙂

En bref, toujours un plaisir de pouvoir se déplacer à un WordCamp, surtout avec ces prix accessibles à n'importe (20€ si je me souviens bien) qui contrairement à d'autres événements. Je vous conseille d'y participer, d'échanger avec les membres de la communauté.

Je vous invite aussi à restez à l’affût des prochains événements tels que le WP Tech Lyon, WPN Digital, WordCamp Lille, WordCamp Marseille, etc.

Si vous étiez présent à ce WordCamp Paris 2018, qu'en avez-vous pensé ? Quelle conférence ou atelier vous a marqué ?